Actualités de l'entreprise

Salon Intersolar 2014: analyse , juin 2014

L’affluence d’Intersolar cette année continue sur une tendance baissière (mais modérée) : à la fois au niveau des exposants ...

(1141 soit -14% par rapport à 2013) et au niveau des visiteurs (44 000 soit -12%) également. Le salon a ainsi diminué de moitié depuis son plus haut en 2011/2012. Ce mouvement s’inscrit un peu à contre courant des annonces positives des derniers mois avec une majorité de fabricants de cellules ou panneaux renouant avec des résultats trimestriels positifs. Mais comme nous l’avons vu les années précédentes, les budgets promotion réagissent toujours à la situation économique avec de l’inertie (à la hausse comme à la baisse) et ne sont pas encore réactivés partout.

 

Car Intersolar 2014 présente des tendances positives. La première est que l’on voit toujours apparaître de nouveaux entrants. Par exemple, la société portugaise Frezite, qui se diversifie dans les convertisseurs et le pompage en site isolé et la start-up allemande Qinous une start-up dans le domaine du stockage intelligent dans le mini-grid et off-grid ou encore les start-up françaises Steady-Sun et Comwatt qui font leurs débuts à l’international.

 

La tendance 2014 d’Intersolar, c’est l’affluence d’offres pour le mini-grids, typiquement sous la forme d’offres combinant Générateur Diesel et champ solaire, d’une centaine de kW jusqu’à plusieurs MW. La nouveauté aussi est que ces offres se destinent de plus en plus à des industriels alors qu'avant il s'agissait plutôt d'électrification rurale ou pour des "utilities". Le fait est que ces industriels se situent de plus en plus dans des zones avec un réseau absent (par ex. une mine) ou instable…

 

Le stockage avec encore une fois son hall dédié et les solutions d’autoconsommation via un stockage sur batterie étaient, plus que jamais, à l’honneur. Cette approche est vue par beaucoup comme la principale opportunité de croissance avec la décroissance du raccordé réseau. A noter par contre, l’approche intéressante d’un petit français, Comwatt, qui propose de s’affranchir du cout d’un parc batterie, en autoconsommant en temps réel la production photovoltaïque via une box connectée aux principaux équipements électriques du foyer.

                                                                                                          

Côté solutions à base de pile à combustible, c’est Wiesmann qui intégrait une solution de Panasonic dans une approche de cogénération (chaleur & électricité) avec son Vitovalor 300-P. Etonnamment, Fronius arrêtait de mettre en avant son Energy Cell cette année sur son stand…

 

Enfin, coté technologies photovoltaïques, après les panneaux « anti-dumping compliant » de l’an passé, cette année, beaucoup de modules portaient la mention « PID-free ». Le « PID » ou « Potential Induced Degradation » est une  dégradation du module liée aux courants de fuite autour du panneau. Elle peut atteindre les 30% en quelques années, ce qui en fait un sujet de toutes les attentions. C’est aussi un phénomène assez récent et qui peut être accéléré par divers facteurs comme la tension de chaîne sur laquelle se trouve le module. Il est surtout mieux compris et donc des  solutions sont maintenant proposées pour test et prévenir cette sensibilité au PID.

 

Globalement, pour conclure ce rapport de visite du salon, Intersolar 2014 montre que l’industrie photovoltaïque poursuit sa restructuration et se concentre maintenant sur les problématiques clés pour les années à venir. L'heure n'est plus au raccordé réseau et au business facile!

Forum4i 2014 , mai 2014

Le forum4i s'est déroulé le 22 mai dernier en rassemblant les acteurs de l'innovation technologique à Grenoble...

Cette année, la thématique principale était le viellissement de la population et les solutions technologiques pour y répondre. Mais le Venture4i a révélé quelques start-up intéressantes dans le domaine de la récupération d'énergie: Enerbee, le photovoltaïque: Solium et PlusMat, les piles à combustible: Electro Power Systems , l'éolien/hydrolien avec Save Ingénierie et évidemment l'Internet des Objets (IoT en anglais): Alleantia et  Evaderis.

Voeux 2014 , janvier 2014

Toute l'équipe d'Infinergia vous présente ses meilleurs voeux pour 2014, pleine d'innovation et d'énergie à l'image de notre "carte de voeux maison".

Voeux Infinergia 2014

Conférence sur les objets communicants autonomes 24 & 25 Oct. 2013 , octobre 2013

Nous présenterons un état du marché de la récupération d'énergie et les perspectives de développement à la Conférence "PACO" à Aix en Provence.

 

Cet évènement réunit les acteurs de l'Internet des Objets et des systèmes électriquement autonomes. Les dernières techniques de récupération d'énergie et les applications, notamment en capteurs et réseaux de capteurs, seront abordées par des experts de l'industrie et de la recherche.

 

De notre côté, nous présenterons notre analyse du marché avec les barrières à lever pour aller vers des systèmes sans batterie. Nous clarifierons la situation du de l'industrie de l'Energy Harvesting et les marchés associés. Puis nous exposerons les facteurs clés qui permettront d'augmenter l'adoption de ces techniques et produits dans le futur.

 

Accroitre la compétitivité grâce à l'électronique et l'innovation , octobre 2013

Petit-déjeuner co-animé avec Cap'tronics à Inovallée avec témoignage de Fabrice Poulin sur les grandes tendances de l'innovation...

Lien vers l'évènement

Rendez-vous Carnot 2013 , septembre 2013

Evenement incontournable de l'industrie et la R&D française, venez-nous rencontrer sur notre stand le 9 et 10 Octobre 2013 à Lyon.

Pour obtenir une invitation, veuillez suivre ce lien. Pour nous rencontrer, merci d'utiliser l'interface web du salon.

Intersolar 2013: le début de la sagesse? , juin 2013

L'édition 2013 d'Intersolar s'est déroulée à l'image de son industrie: retour aux fondamentaux, on entre apparemment dans une ère de sagesse...

L'évènement s'est effectivement assagi: le nombre d'exposants a baissé (-30%) ainsi que la surface d'exposition (12 halls, au lieu de 15 l'an dernier, dont 3 remplis à 50%!). Ensuite, les thématiques représentées étaient aussi moins nombreuses: pas d'équipementier ou matériel d'usine cette année et la partie solaire thermique était limitée à un seul hall (au lieu de 2/3 habituellement), par contre, comme en 2013, le focus reste sur les systèmes de stockage (le hall b5 était d'ailleurs bien plein). Mais par un savant exercice de passe-passe, le visiteur n’avait pas trop l'impression de ce vide et les halls étaient en général assez remplis, mais pas continuellement!

 

Ensuite le salon était aussi à l'image de l'actualité avec des offres "anti-dumping" bien présentes. Beaucoup de fabricants mettaient en avant des panneaux "anti-dumping-free"! Les "not made in china" s'illustraient du côté de l'Europe, la Corée du Sud, la Thaïlande ou la Turquie. Même le chinois Suntech a fait son petit effet en proposant un modèle de ce genre! Après un regard sur la face arrière, du panneau, on pouvait lire: « made in Korea with non-PRC cells"! Après questionnement de l'équipe de Suntech, on apprenait que cette approche permet de faire du "risk-management" dans l'éventualité d'une taxation plus importante, une façon pour Suntech de rassurer ses clients et montrer que la marque est globale. A noter d'ailleurs la taille très correcte du stand de l'entreprise qui gère plutôt bien les déboires de sa filiale de production chinoise.

 

Egalement à l'image de l'actualité, les systèmes de stockage pour l'autoconsommation du particulier (surtout sur le marché allemand) ou de grande envergure pour le réseau.

 

Globalement, le salon manquait globalement d'innovations, on constatait plutôt un recentrage sur le "core business" avec pas mal de coupures dans les entreprises (ré allocation des ressources ou licenciements!). L’impression qui se dégage globalement est que l’industrie a touché le fond et qu’elle ne peut que repartir, sur des bases assainies. En attendant, on fait le dos rond en attendant la reprise.

 

Un seule surprise dans cette "grisaille": la smart flower: un produit à l'image d'une fleur de tournesol: cellules monocristallines à haut rendement (de Sunpower) agencées sur des pétales dépliables à partir d'un axe central et asservis via un tracker sur une base mobile. Les avantages mise en avant: intégration "tout en un", esthétisme et flexibilité. Les applications: raccordé réseau d'abord mais surement aussi une version pour sites isolés (esthétiques!) prochainement. Le tout étant annoncé à un prix raisonnable avec l'écho de prises de commandes durant le salon... Comme quoi, l'innovation peut encore avoir sa place dans un marché quelquesoit son état!

Nouveau rapport sur l'Energy Harvesting , juin 2013

Nous avons sorti notre dernier rapport sur les générateurs électriques via l'approche de récupération d'énergie. Plus d'informations ici.

Journée internationale "Eau, soleil, Pays du Sud" à Technolac , avril 2013

L'événement a rassemblé plus de 60 entreprises, fabricants et bureaux d'étude, souhaitant mieux comprendre et se positionner sur ces marchés.

 

Organisé le 9 Avril à Technolac, dans le cadre de la journée de l'international par la CCI de Savoie, l'évènement s'articulait autour de présentations détaillées par pays accompagnées de témoignages. Ce fut l'occasion de faire un bon bilan des programmes et opportunités en cours.

 

Le terme pays du Sud est large et englobe à la fois la zone MENA (dérivée de l'anglais et représentant le Moyen Orient & l'Afrique du Nord et s'étendant d'Ouest en Est du Maroc jusqu'à l'Iran) et aussi tout le reste de l'Afrique.

 

Ces pays sont un relais de croissance non négligeable pour les entreprises Européennes car leurs marchés locaux sont pour l'instant ancrés dans la crise. De plus, les besoins électriques sont importants et les investissements sur les énergies renouvelables significatifs et à long terme comme en Algérie ou aux Emirats Arabes Unis. Mais ces marchés n'en restent pas moins très différents, par exemple en terme de taux d'électrification: plus de 95% sur le Maghreb mais inférieur à 50% sur beaucoup de pays sub-sahariens.

 

On trouve donc à la fois des applications pour le photovoltaïque raccordé réseau mais aussi pour le photovoltaïque en site isolé. Nous avions ainsi tout à fait notre pierre à apporter aux analyses pays sur ces domaines car nous accompagnons déjà plusieurs entreprises dans leur investigation de ces marchés par des études pays approfondies et une modélisation du potentiel de développement pays (voir section Site Isolé).

 

Enfin, cette journée a également permis de répondre aux questions liées au développement international des entreprises en offrant l'opportunité à chacun d'échanger avec les experts pays (réglementation, douanes, appel d'offre). Le but affiché était aussi de créer une synergie entre les acteurs Rhône Alpins en mélangeant les domaines complémentaires pour apporter une solution globale. Prochaine étape, créer le même genre de synergie au niveau national? A suivre...

Infinergia déménage! , avril 2013

Nous venons de déplacer notre bureau de quelques centaines de mètres: au 17 rue de la Frise, juste à côté de la gare de Grenoble. Veuillez noter nos nouvelles coordonnées postales & téléphoniques.